Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 10:15

L’homme qui inventait l’art

 

Paul : T’as l’air songeur ?

Mick : Je pense à l’homme qui invente l’art.

- Arrête ! Tu deviens lyrique…

- Je vais essayer de pas trop baratiner, c’est pas son genre. Mais je crois vraiment que Pierre Buraglio est en train de réinventer l’art. Seul Je ne dis pas qu’il est LE seul. Mais il avance, seul. A côté des modes et des courants. Il assimile tout et redonne tout. A la fois l’art, et l’histoire, le politique et l’éthique, les corps et l’esprit, la nature et la culture…

- Tout ? Qu’est-ce qui te permet de dire ça ?

- Va voir les deux expositions que lui consacrent ses deux galeries historiques à Paris : « dans le fonds.»(1966-1997) à la galerie Jean Fournier et « C’est alors que... » (1998-2008) chez Marwan Hoss, les deux jusqu’au 30 avril.

- J’ai vu. C’est tout de même assez modeste.

- C’est un reproche ? D’une part son travail a la modestie du respect. D’autre part, rien n’empêche nos grandes institutions de lui consacrer une rétrospective retentissante.

- D’accord. Mais j’étais quand même un peu déçu.

- Tu n’avais qu’à aller au grand Palais voir "Marie-Antoinette", c’est très tendance depuis le film de Sofia Coppola. Tu aurais eu ton lot de satisfactions et de voluptés esthétiques… Dans notre culture dominante de consommation et de clinquant si l’art peut aider à retrouver en soi la simplicité dépouillée…

- Tu vas encore me dire que c’est « déceptif » et donc que c’est bien…

- Non. Tout ce qui est décevant et pauvre n’est pas forcément déceptif. Mais une approche chrétienne de l’art ne peut pas ne pas songer à la déception des pèlerins d’Emmaüs : « Nous espérions, nous, qu’il allait racheter Israël… » (Lc.24,21)

- Et alors ?

- Je veux dire que la beauté que nous cherchons n’est pas fabriquée, elle passe par la laideur du Crucifié et l’absence du tombeau : elle se manifeste « à peine » - évanescente – comme le Ressuscité qui, à peine reconnu, disparaît à leurs yeux. (Lc.24,31) Et avec quelle économie de moyens : un peu de pain rompu ! Mais regardons de plus près…

- C’est ça. Et explique toi : en quoi il invente l’art ?

(à suivre)

 

 « dans le fonds.»(1966-1997) jusqu’au 30 04

Galerie Jean Fournier, 22, rue du Bac 75007 Paris

http://www.galerie-jeanfournier.com

Un ensemble d’œuvres réalisées entre 1966 et 1997, appartenant pour l’essentiel au fonds de la galerie. tous les jalons essentiels de l’œuvre.

« C’est alors que... » (1998-2008) jusqu’au 30 04

Galerie Marwan Hoss 12 rue d'Alger 75001 Paris

http://www.marwanhoss.com/edito.html

Parcours depuis 1998, date du début de sa collaboration avec Marwan Hoss. une trentaine d’œuvres : dessins d’après, figures et paysages.

Partager cet article

Repost 0
Published by le cep AVEC - dans Paul & Mick
commenter cet article

commentaires