Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 10:56

 Le MAC/VAL, musée d’art contemporain du Val de Marne, installé à Vitry depuis plus d’un an  a reçu plus de 130 000 visiteurs.

 Une foule bigarrée, s’agite  en rythme sur l’écran. Ses mouvements et la bande son ne peuvent tromper : il s’agit d’un match de foot, probablement en Amérique Latine. Quelle ambiance ! Mais ce n’est pas une émission sportive puisque les joueurs n’apparaissent jamais ; ni des faits divers : il n’y a là que l’exubérance d’une fête.
Seuls les spectateurs sont cadrés. Un gros plan s’attarde parfois sur des mains qui agrippent et hissent un gigantesque drapeau par dessus les tribunes, ou sur les ondulations du tissu au point de transformer l’image en un véritable « tableau. » Chaque T-shirt, chaque ballon, chaque vêtement brandi devient la touche d’un peintre.

 

   L’art pour tous. L’artiste se nomme Stephen Dean, et la vidéo, Volta (2003), est commentée par le critique Jean-Marc Huitorel dans le cadre de « C’est pas beau de critiquer ! ». Cette approche n’est qu’une des multiples propositions du musée pour permettre à tous, petits et grands, manuels et intellectuels, de goûter l’art des années 50 jusqu’à la création la plus contemporaine. Les enfants sont de la partie : des poussettes leur permettent de parcourir les 4 000 m2 dont 2 600 d’exposition permanente et 1 350 dédiés aux expositions temporaires. « L’art un droit pour tous ? » Après quinze mois de fonctionnement, l’objectif paraît atteint.  

 Le MAC/VAL, un musée qui raconte l’humain dans le monde. On y vient en voisin et en famille, et on commente. Un cycle d’expositions temporaires s’intéresse à l’économie : l’art y éprouve la dimension sociale de notre actualité. Mais n’y introduit que rarement à la contemplation…

 

 

   A quelques mois de l’ouverture des Bernardins, les baptisés parisiens peuvent y interroger leur insertion dans la culture contemporaine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires