Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 10:01
"...au coeur d'immenses ténèbres" ***

Mark Rothko, Untitled (Black, red over black and red) 1964, 205x193 cm (détail)

Vers la fin de l'exposition, j'ai eu un choc. Traces du sacré m'a permis de faire mon "baptême du Rothko". Je n'en avais jamais vu "en vrai" et pour ce tableau, l'exposition en valait la peine. D'autant plus que la couleur centrale de ce tableau est le noir. Ce carré de peinture noire forme un écran sur lequel tout un monde de traits, d'intensité de noir, est disposé. Bien sûr, je ne redirai pas ce que les spécialistes ont sans doute souligné vingt fois sur la virtuosité de Rothko dans sa façon de placer les couleurs, mais je répéterai à quel point le fait de placer le noir au centre du tableau éclaire paradoxalement l'ensemble et donne à ce rouge une luminosité qui aurait été moindre s'il avait été seul ou avec une couleur plus claire. L'obscurité qui est le coeur du tableau fait rayonner le rouge qui l'entoure.
Rothko parlait de sa peinture comme d'une expérience religieuse pour celui qui les regarde, il avait parfaitement raison : son tableau "Black, red over black on red" devient une manifestation de ce que peut-être la vie mystique.
Charlotte

Mark Rothko, Untitled (Black, red over black and red) 1964, 205x193 cm

*** Il s'agit des derniers mots de Au coeur des ténèbres de Joseph Conrad : "...into the heart of an immense darkness".

Partager cet article

Repost 0
Published by le Cep AVEC - dans VU
commenter cet article

commentaires

Charlotte Dawance 13/10/2008 22:00

Merci Anne de partager avec moi cette admiration (en fait c'est plus que ça) pour Rothko. J'ai peut-être été prétentieuse de ne pas avoir parlé de Jean de la Croix et de la nuit mystique, mais je croyais qu'il était évident que c'était à cela précisément que je faisais allusion.
Et puis, je ne m'y connais pas assez bien en mystique pour m'étendre sur le sujet.
Désolée, la prochaine fois j'essayerai d'être plus claire.

anne 07/10/2008 19:17

Ah toi aussi tu as eu un choc avec Rothko :-)
Moi aussi je dois dire. En fait j'en ai vu pour la première fois il y a...un certain temps et ça a été un granc choc, un peu comme une "révélation" que je n'ai pas encore complétement comprise. Je dois dire que je ne me lasse pas des toiles de Rothko. Si tu as l'occasion d'aller à Pompidou en général il y en a toujours une toile présentée.
Effectivement celle de l'expo était particulièrement bien choisi.D'ailleurs l'ensemble de cette salle était à mon avis remarquable, autant artistiquement que "spirituellement ". Je suis d'accord avec toi et Rothko sur la proximité entre l'expérience religieuse et artistique. Il me semble qu'il y aurait un lien à faire avec des mystiques (Jean de La Croix?) sur la foi la lumière, la nuit, la présence/absence de Dieu...mais là je suis assez ignorante, je dois le reconnaitre.